Les 10 pires célébrations de l'histoire du sport

Les 10 pires célébrations de l'histoire du sport
22651 vues
partages
mailmail partager0 partager tweeter partager0

Bien souvent dans le Foot ou le sport en général, quand un sportif réalise un exploit lors d'un match, il laisse exploser sa joie au travers une célébration. Parfois elles sont réussies, parfois elles sont totalement ratées et ridiculisent le sportif en question. Dans cet article vous trouverez les 10 pires célébrations de l'histoire du sport. Où comment passer du statut de héros à celui de looser en 10 secondes.

Numéro 10 : Le craquage total

La dixième place est décernée à Anthony Ujah, attaquant de l'équipe de football du FC Koln. Lors d'un match les opposants à Francfort se dernier va avoir la bonne idée de célébrer son but à l'aide de la mascotte du club. On vous laisse apprécier en images.

 

Numéro 9 : La disparition ninja

À la neuvième place on retrouve Joël Falls qui n'a jamais autant bien porté son nom. L'attaquant Camerounais du Coritiba Ckub va célébrer son but en sautant par-dessus les panneaux publicitaires, mais manque de chance des travaux sont en cours dans le stade et il va chuter dans un trou.

 

Numéro 8 : La pelouse pas assez grasse

 
Un grand classique pour les footballeurs : glisser sur les genoux en pleine vitesse. On se dit que c'est la célébration la plus sûre... et ben non !! Quand la pelouse est sèche ça donne les images suivante :
 
 

Numéro 7 : Un autographe à 80 000 euros

 
Pour célébrer son 200ème essaie en rugby à 7, le Kenya Collins Injera a immortalisé ce moment en venant signer la caméra de l'angle de l'en-but avec un feutre qu'il avait soigneusement glissé dans sa chaussette. Manque de chance, ce dernier était indélébile et l'objectif devra donc être remplacé pour la maudite somme de 80 000 euros !
 
 

Numéro 6 : Ça fait une belle pub à Orange ou pas ??

 
On retourne dans le monde du football voir deux joueurs d'un club Français se ridiculiser après un but. Il s'agit de Zenden et Brandao jouant à Marseille qui décident tous deux de grimper sur une publicité Orange après avoir marqué contre le PSG. La suite en images :
 
 

Numéro 5 : Si proche de son public

 
Toujours dans le foot, cette fois avec un joueur Polonais. Kamil Bilinski inscrit un but contre les Irlandais de St Patrick's et tente de célébrer ce dernier avec son public.
 
 

Numéro 4 : On peut dire qu'il s'est vidé

 
Cette célébration concerne la fin d'un match de MMA.  Eder Jones qui sort victorieux du match va avoir du mal à contenir ses émotions lors de l'annonce du gagnant.
 
 

Numéro 3: La blessure à la con

 
La troisième place du podium est décernée au tout jeune attaquant Brésilien de 19 ans Maurides a voulu célébrer son tout premier but professionnel en régalant les supporter d'un magnifique salto arrière. Tout était parfait ... sauf la réception. Amenez la civière SVP ...
 
 

Numéro 2 : Une belle tête de vainqueur

 
Le numéro 2 est un sportif amateur , mais un grand débile de la célébration qui mérite amplement sa place. Nous somme maintenant dans une division amateur Italienne. Notre héros du jour prénommé Jacopo Violani va marquer un but du pied et montrer juste après qu'il a quand même un bon jeu de la tête. On admirera au passage la réaction choquée de ses coéquipiers.
 
 

Numéro 1 : La célébration sortie de nul part

 
Alors là... on a beau chercher dans tous les sens on ne comprend pas ce qui est passé par la tête de Mario Djurovski qui pète complètement les plombs après avoir inscrit un but... La célébration commencée pourtant de la manière la plus soft possible pour finir en WTF total.
 
 
 
commentaires
par Lox le 24 06 2015
test pub 300x250 google
buzz similaires
voir plus
à découvrir également
nous suivre