Comment reconnaître un bon coup ? (Edition Féminine)

Comment reconnaître un bon coup ? (Edition Féminine)
7087 vues
partages
mailmail partager0 partager0 tweeter partager0

Mesdames, c'est votre jour de gloire. Avez-vous toujours désirez savoir ce qu'était vraiment le coup de votre vie ? L'équipe Fenoweb s'est chargé de décrypter pour vos beaux yeux l'ensemble des situations qui peuvent révéler que vous êtes en face de l'homme de votre viesexuellement parlant. On ne passera pas par quatre chemins, on ira directement à l'essentiel, tout en vous prévenant que c'est écrit avec une grosse touche d'humour. Vous pourrez désormais attendre avant de donner une médaille à votre mari pour ses performances sexuelles, surtout si il ne respecte aucun de ces 9 points. Allons-y crescendo pour savoir comment reconnaitre un bon coup :

 

1. T’es le bouchon, et lui le stylo.

(Visualise bien l’image dans ta tête). Si vous vous complétez parfaitement et qu’il trouve tes zones érogènes  sans avoir recours à une map-monde, c’est que c’est l’homme de ta vie. Mais, me diras-tu, il n’y a pas que ça qui compte ? Effectivement ! S’il y passe 20 secondes et qu’il pense que c’est suffisant, rien ne sert de courir sur les forums Doctissimo. Il doit savoir régler accélération et vitesse d’attaque. Si il est mécano, t’as de la chance, il commencera en première vitesse pour finir en trombe sur les chemins de Monte-Carlo. N’hésite surtout pas à communiquer, c’est la base même du sexe. Après, si t’es un bouchon de stylo bic vert et lui un stabilo noir, pas la peine de te morfondre, c’est aussi compatible.

 

2. Tu peux te permettre un petit rot.

Effectivement, on a su être plus distingué. En gros ce que l’on veut te faire comprendre, c’est que si tu ne ressens aucune gênes quand il est avec toi, c’est que vous êtes compatibles. Tu te permets des choses que tu n’as jamais osées avant, tu te sens en confiance, et ça, c’est beau. Évite tout de même d’être trop à l’aise. Traduction : pense quand même à fermer la porte des toilettes pour libérer Monsieur Mandela.

 

 

3. Tu le vois comme Zac Efron, et pourtant t’es pas bourrée.

Deux énormes pecs, des abdominaux semblable à un terrain de moto cross, une carrure équivalente à ta porte d’armoire, un fessier gonflé à 5 pascal, un faciès de rêve… et t’as rien dans le sang. Pense quand même à nous envoyer une photo, on est toujours sobre chez Fenoweb.

 

4. Il ne pense pas qu’il faut trouver le point F avant de trouver le point G.

Là, tu peux avoir du souci à te faire. Parce que jouer à la carte au trésor (des chiffres et des lettres pour les anciens) dans ton lit, c’est pas forcément ce que tu attends à mon avis. Si il y va d’une traite et d’un seul coup de pouce, c’est gagné !

 

5. Ses préliminaires ne se limitent pas à l’apéro.

Immersion : « Et beh, bien bon ce petit pastis, on commence par le missionnaire ? »
Tu peux tout de suite faire une croix dessus. Faut toujours que ça commence par la phase déshabillage jusqu’au câlin trop choupinoupinet finale. A moins que tu  es déniché ton mec dans un troquet au carrefour du village, mais ça ne risque donc pas d’être le coup de ta vie.

 

6. Il est entre le bâton télescopique et la poutre de chemin de fer.

Il y a toujours un juste milieu. On vous connaît, soit c’est trop large, soit c'est trop grand, soit c'est trop petit, soit c'est trop proche d’une brindille de la pampa. Par contre on n’a pas vraiment de méthode à vous donner pour le savoir à l’avance. Tu peux toujours inspecter sans te faire gauler (on est très fort en jeu de mot), ou carrément y mettre la main, mais fait gaffe aux représailles.

 

7. Il n’a pas besoin de faire E=mc² pour calculer son endurance.

S’il est confiant, il ira directement au centre de tes attentes. Il ne sera pas du genre à lever les yeux au ciel pour penser à Angela Merkel au Parlement européen, ni à trouver des excuses à la con tel que « Est-ce que j’ai bien éteint le gaz ? » uniquement pour gagner du temps. Mais parfois, trop c’est trop. Toujours dans la communication, exprime-toi quand t’es proche de la fin, si c’est ton étalon rêvé, il n’aura aucun mal à faire le nécessaire pour avoir ta reconnaissance (si joliment dit).

 

8. Il a pas donné de nom à son colibri.

Jean-Pierre, Francis, la nouille, la bête, Boby, Robert, Dumbo, le joystick, le barreau, le Kraken, Goliath, l’anaconda, le général Napoléon, la grosse Bertha… si t’entend un seul de ces noms, fuit, c’est pas le bon !

 

9. C’est un chorégraphe qui peut réaliser 15 figures en 17 secondes.

Toujours dans la finesse. Si tu te retrouves assise en haut d’une étagère et après quelques coups de reins entre la porcelaine et l’abattant de tes toilettes, c’est sûrement parce qu’il a lu trois fois le Tantra, sept fois le Kamasutra,  et est abonné au magazine Féminin Psycho. C’est souvent dans ces situations que l’on différencie un bon coup d’un mauvais coup. Un homme sûr de lui t’en fera voir de toutes les couleurs, et râle pas parce que ce sera le plaisir de ta vie.

commentaires
par vincentperini le 18 05 2016
test pub 300x250 google
à découvrir également